Un Obstacle Différent

Comme j’ai le réflexe naturel d’un entrepreneur, j’ai remarqué une saturation hors norme des marchés depuis que je suis de retour de la Guinée. Le Dictionnaire d’Affaires définit la saturation comme «la condition, le point, ou le stade où un élément additionnel ne peut être absorbé dans un milieu ou un marché particulier. » Cette saturation du marché est déterminée par les lois de la demande ainsi que le climat économique et la concurrence. Par exemple, un produit donné pourrait atteindre la saturation de marché car il n’est plus à jour et est devenu obsolète, ou parce qu’il y a tellement d’options que l’offre est plus grande que la demande et par conséquent il n’existe plus de marché pour introduire des unités supplémentaires.

Un jour, je souhaite lancer ma propre entreprise sociale ou une entreprise à but non lucratif. Après la Guinée, je pensais que j’avais quelques bonnes idées vraiment uniques pour une entreprise. À ma grande surprise, la plupart de mes idées avaient déjà été utilisées par différentes entreprises sociales existantes ou entreprises à but non lucratif qui sont déjà en opération. Alors, comment une nouvelle idée peut-elle réussir dans l’environnement extrêmement concurrentiel des États-Unis? La réponse est la différenciation. Toute entreprise prospère se crée un créneau bien défini, se spécialise dans un domaine et essaie de faire mieux que ces concurrents. Une entreprise peut faire la différence grâce à un produit novateur, des procédés productifs, des valeurs fondamentales, une stratégie de marketing, etc. Les entreprises doivent être constamment créatives et sonder le marché pour trouver ces opportunités qui peuvent faire la différence et peuvent donner une raison pour les clients d’acheter chez eux au lieu de leurs concurrents.

Cependant, il y a beaucoup de personnes créatives, et cela peut sembler être une tâche laborieuse de trouver cette niche que personne n’a encore découvert. Je pense que c’est bien le cas. Pour moi, peut-être que je devrais travailler pour une entreprise sociale ou une entreprise à but non lucratif pour des années, absorber cette expérience avant que je puisse créer ma propre affaire.

La Guinée n’est pas dans cette situation. Il y a beaucoup de possibilités qui existent pour les nouvelles entreprises parce que la créativité dans le secteur privé est rare. Cependant, il existe également des difficultés avec cet environnement. Étant donné qu’il n’y a pas beaucoup d’entreprises «créatives» en Guinée, les nouveaux entrepreneurs avec de grands projets créatifs doivent être des pionniers. Les consommateurs sont habitués aux produits qui existent sur le marché parce que c’est tout ce qu’ils connaissent. Le public et les clients potentiels ne sont pas habitués à sortir des sentiers battus. Ils ont besoin d’être convaincus qu’il existe une réelle valeur à dépenser de l’argent sur le produit ou le service. Pensez à l’histoire du commerce et des affaires aux États-Unis! La plupart des entreprises très prospères que nous connaissons aujourd’hui ont commencé avec des idées que le public croyait bizarre ou irréaliste. Ils ont été les pionniers pour l’environnement de leur époque, et les pionniers sont toujours nécessaires.

Les participants d’Osez innover sont les pionniers dont la Guinée a tant besoin. Une fois qu’ils auront fixé la norme pour ce qui peut être accompli en sortant des sentiers battus, des entrepreneurs encore plus créatifs suivront leur exemple et le secteur privé du pays avancera à pas de géant. La Guinée ne peut pas avoir beaucoup de saturation de marché à gérer, les créneaux ne sont pas si clairement définis, mais l’acceptation de ces idées constitue l’obstacle principal à surmonter. Mais si elles sont correctement exécutées, ces idées novatrices ont une chance réelle de faire une grande différence pour la Guinée.

Kenny Lawrence
RPCV Guinée 2011-2014