Nos Entrepreneurs – Bénin

Nos Entrepreneurs – Bénin

AKPOLY T. Paterne_1Akpoly T. Paterne est titulaire d’un Brevet de Technicien Supérieur en Informatique Industrielle et Maintenance à l’Université Polytechnique (UPIB) à Cotonou. Il a créé son ONG qui s’occupe de la formation de l’outil informatique en milieu scolaire, formation des élèves déscolarisés, formation des adultes en cours du soir.

En partenariat avec les volontaires Américains, il a construit trois salles informatiques au CEG1 Savalou, CEG1 DASSA et au lycée technique agricole de Savalou où chacun d’eux ont bénéficié de 10 ordinateurs, 2 photocopieurs et autres matériels informatique.

Ayant passé sa jeunesse à Savalou, Il a bénéficié de formations en entreprenariat à Songhaï et à Solidarité Entreprise Nord-Sud (SENS) où il a initié un groupe de génie créateur au CEG1 Savalou, qui a pour but d’amener les élèves à être des innovateurs et entrepreneurs de demain.

Ce groupe de génie créateurs a pu innover en fabriquant une couveuse électronique de 504 places avec un frigo recyclé, en réalisant des composteurs pour les jardiniers, de biogaz et d’un appareil pour le génie en herbe.

Participer à la conférence Osez Innover, c’est une occasion pour lui d’apprendre et de partager ses expériences avec d’autres entrepreneurs afin de former un réseau de jeunes entrepreneurs. Il espère à la fin de la formation que les entrepreneurs trouvent des partenaires pour le démarrage de leurs projets.

Sa vision pour le Bénin c’est d’être un exemple de jeune entrepreneur leadeur et de former d’autres. Il veut que l’Afrique change, se développe. Que les politiques africains pensent aux développements de l’Afrique plutôt que sur leurs propres intérêts. Son vœu est que les partenaires aux développements créent une banque ou une institution qui pourra financer les recherches des jeunes jusqu’à la réalisation et le suivi. Son idole est le père Godfrey Nzamujo le responsable de songhaï.

GBOVIDEMLAN Sédjro_1GBOVIDEMLAN Sédjro Igor Tankpinou. J’ai grandi à Bohicon. J’ai étudié en Sciences et Techniques Agricoles spécialité Foresterie pour l’obtention du Diplôme d’Etudes Agricoles Tropicales (DEAT) et une Licence en Gestion des Projets et Création des Entreprises.

Actuellement, je suis président fondateur de l’ONG – GRAPES (Groupe de Recherche pour une Agriculture Prospère et un Environnement Saint) donc pépiniériste sur le site de production des jeunes plants de la structure.

Ce qui m’a intéressé par rapport à l’entreprenariat est qu’on est indépendant et aussi on crée des emplois. L’entrepreneur que j’admire le plus est : Monsieur Sébastien ADJAVON, le PDG de Cadjav Comon S.A.

C’est le nom Osez Innover qui a attiré mon attention pour participer à cette conférence et les différentes étapes de cette conférence qui prennent en compte le volet social.
Ma vision pour le Bénin est d’avoir des grands chefs d’entreprise d’ici 2020 et que l’Afrique soit la première puissance du monde. Le travail bien fait et le courage sont mes aptitudes.
SALOU BACHIROU Zoulkifl_1
SALOU BACHIROU Zoulkifl: J’ai passé mon enfance et mon adolescence dans plusieurs villes du Bénin notamment Cotonou ; Lokossa et Natitingou. Mon enfance et mon adolescence ont été influencées par mes parents qui étaient très rigoureux sur mon éducation et mon succès dans les études ainsi que des amis qui voulaient réussir à tout prix.

J’ai fait des études en environnement et santé à l’Université d’Abomey calavi et je travaille présentement comme animateur de projet d’approvisionnement en eau, hygiène et assainissement dans la commune de Zè au Bénin.

En m’intéressant à l’entreprenariat, je veux contribuer à l’amélioration des conditions de vie de plusieurs jeunes et femmes qui sont soit sans qualification professionnelle ou même s’ils ont la qualification, n’arrivent pas s’installer pour exercer leurs activités, faute de moyens financiers.

J’ai voulu participer aux programmes Osez Innover parce que je pense que c’est un programme innovant qui pourra permettre d’ancrer d’avantage l’esprit d’entreprenariat au sein de la jeunesse. Mes attentes sont donc :

– Avoir un renforcement de compétence en entreprenariat ;
– Savoir rédiger un plan d’affaire ;
– Avoir des outils et astuces en développement personnel ;
– Etre sélectionné pour bénéficier d’un financement pour démarrer la mise en œuvre de mon projet de création d’entreprise.

En tant que citoyen béninois, je souhaiterais jouer ma partition dans le développement de ce pays et l’épanouissement de ses citoyens surtout les couches les plus défavorisées. Je souhaiterais que le Bénin dans les 20 prochaines années soit un l’un des pays dans lesquels on enregistre le plus faible taux de chômage.

ATCHO Mahouéna Fernand_1ATCHO Mahouéna Fernand est né à Dogbo et a grandi à Abomey Calavi où il a entamé son cursus scolaire. Il détient une Licence Professionnelle en Hydrologie à l’Université d’Abomey-Calavi. Actuellement, il est enseignant des Sciences de la Vie et de la Terre dans un collège privé à Abomey-Calavi.

Inspiré par son père qui s’est mis à son compte après avoir perdu son travail à Office Nationale du Bois après la restructuration de cette dernière, il croit que créer son entreprise est le seul moyen de sortir de la précarité et de s’enrichir sans contingence avec quelqu’un.

Warren BUFFET est l’entrepreneur qu’il admire pour sa passion pour les marchés financiers et pour ses qualités d’homme économe et patient.

Il a eu l’information sur Osez Innover lors de la Formation sur le Leadership entreprenarial donné par Van Duyse Entrepreneurial Leadership Institute (VELI)–Cotonou sponsorisée par l’Ambassade des États-Unis d’Amérique au Bénin du 23 au 27 Février 2015.

Il attend de la Conférence, qu’elle soit plus pratique que théorique car pour bon nombres de conférences auxquelles il a participé, les conférenciers étaient des théoriciens suffisants qui ne prenaient jamais en compte les réalités propres aux secteurs dans lesquels chaque participant envisage d’intervenir. Au final, il recevait des parchemins.

Il rêve d’un Bénin puissant économiquement et politiquement et que l’Afrique devienne l’Eldorado des siècles prochains. Une Afrique où la misère et ses corollaires ne seront que du passé. En prenant exemple sur le Japon qui était au fond du gouffre au lendemain de la seconde guerre mondiale mais qui s’en est sorti grâce à la détermination et le travail de ces Fils et Filles, il prophétise pour l’Afrique « le moment viendra où le domestique pourra s’asseoir à la table des patrons, mangera et boira avec un couvert digne des rois. »

SIMANTA Bini Norbert_1SIMANTA Bini Norbert: J’ai grandi dans les communes de Kouandé et de Natitingou. Je suis très marqué par mon enfance où durant les vacances il fallait accompagner les parents au champ dans des brousses reculées durant trois mois au moins oubliant les cahiers. Les périodes de compétitions sportives dans les écoles et collèges, les moments de cérémonie d’initiation, de Koutchati et la chasse des gibiers sont les moments les plus importants de mon enfance.

Aujourd’hui, je suis le gestionnaire bénévole de l’union communale des mutuelles de santé dans l’arrondissement de Natitingou et facilitateur bénévole de l’ONG italienne Gente d’Africa basée à Toucountouna au Bénin.

En entrepreneuriat, je suis intéressé par le leadership, le management, le courage d’oser en toute initiative. Lorsqu’un entrepreneur réussit, il est très utile à la société. Il contribue à rehausser l’économie de son pays et à réduire le taux de chômage. Il fait rayonner sa famille et ses proches. L’entrepreneur que j’admire le plus est le promoteur « TUNDE ».

En participant au programme Osez Innover, j’espère décrocher un financement pour mon plan d’affaire.

Mes attentes pour la conférence sont multiples il s’agit d’être mieux formé en entreprenariat, d’être capable de présenter un plan d’affaire bancable, d’être capable de devenir un formateur des entrepreneurs en Leadership, en marketing, en montage de plan d’affaire et en gestion d’une entreprise et enfin décrocher un capital pour créer mon entreprise de façon structurelle et officielle à la suite.

Ma vision pour le Bénin, c’est de contribuer à rendre le Bénin économiquement prospère et autonome. Un Bénin qui exporte plus qu’il n’importe de produits, un Bénin qui consomme plus les produits locaux ; un Bénin qui se suffit sur tous les plans.

John DARI_1DARI John: Originaire du septentrion, Dari John a grandi à Tourou, un quartier à caractère rural de la ville de Parakou; département du Borgou. Il a eu une adolescence marquée par une vie de pauvreté découlant de la classe sociale de ses parents où il a si tôt appris à prendre des responsabilités, se fixer des objectifs et se battre pour les réaliser. L’amour pour l’apiculture l’a amené à choisir l’agronomie comme filière universitaire.

Elève de l’Ecole Nationale Supérieure des Sciences et Techniques Agronomiques de Djougou (ENSTA-Dj) de l’Université de Parakou, il a effectué, après sa soutenance, quelques prestations de services apicoles (installation des ruches dans les fermes, récolte du miel). Ce qui lui a permis d’acquérir une dizaine de ruches pour se mettre à son compte.

Actuellement, étant entrepreneur spécialisé en apiculture tropicale il mène par moment des visites d’échange et de travail avec plusieurs apiculteurs du septentrion béninois afin d’accroitre ses connaissances et de cerner les difficultés ou contraintes liées à la filière apicole au Bénin.

Son intérêt pour l’entreprenariat est de s’auto-employer (d’être indépendant), de créer des emplois pour les autres et de créer de la valeur ajoutée pour l’économie béninoise. Bill Gates est l’entrepreneur le plus admiré par Dari.

Il espère que cette conférence Osez Innover pourra renforcer ses connaissances en entreprenariat afin d’être un entrepreneur efficace pour avoir accès au financement. Il rêve d’un Bénin où les atouts mellifères sont exploités, les produits de qualités exceptionnelles (miel, pollen, cire, gelée royale.) sont mis sur le marché béninois pour lutter contre l’insécurité alimentaire.

CHABI ABIOLA Farel_1Chabi Abiola Farel: Je suis originaire de Savè une ville du Centre Bénin. J’ai passé toute mon enfance à Parakou. Mon adolescence a été intensément marquée par deux choses : la découverte de la littérature sur le développement personnel et la pratique du piano. Un jour dans mes recherches je suis tombé fortuitement sur un livre de Stephen R. Covey (les sept habitudes de ceux qui réalisent ce qu’ils entreprennent). Ce livre a remarquablement changé ma vie, il m’a entre autre permis de croire en mes potentialités ,de devenir un homme positif , de prendre en main ma vie et de me fixer des objectifs.

J’ai une maitrise en science économique (finance internationale) et je suis actuellement en année de licence (en option Didactique Anglaise).
L’entrepreneur qui m’a le plus marqué et que j’admire beaucoup c’est monsieur Alain CAPO-CHICHI, le PDG du groupe CERCO. Parce que c’est un homme qui est parti de zéro, qui a osé, qui sait se battre pour ses rêves.

J’ai choisi de participer à la conférence Osez Innover parce que mon rêve c’est de devenir un entrepreneur et je pense qu’à la fin de cette conférence je pourrais avoir les outils nécessaires pour la concrétisation de mes projets.

Ma vision pour l’Afrique, en particulier le Bénin, c’est d’améliorer la vie de milliers de personnes par mes idées et projets. Je pense que si BILL GATE, NELSON MANDELA, BARAK OBAMA sont aujourd’hui reconnus comme modèles à suivre c’est parce qu’ils ont eu pour objectif de lutter pour l’amélioration des conditions de vie des autres. Si eux ont réussi, je suis convaincu que je le peux aussi car ma devise est : SERVIR – APPRENDRE – GRANDIR- devenir IMMORTEL.

COMLAN Yao Clement_1COMLAN Yao Clement Né le 26 décembre 1994 d’un père grand agriculteur et d’une mère ménagère, COMLAN Yao Clément a fait ses études primaires à l’Ecole Primaire Publique d’Adougou et le premier cycle au CEG 2 Ouessè. Il est venu d’Ouesse Wogoudo depuis 2011 pour continuer ses études secondaires du deuxième cycle à Parakou. Ayant obtenu un BAC A2 au collège d’enseignement général de Banikanni en 2013, il s’est inscrit dans le département de la langue anglaise à l’université de Parakou, langue qui l’a toujours passionné.

Ayant suivi plusieurs formations en entreprenariat dont le Programme de Formation de Jeune Entrepreneur (PFJE), Comlan yao Clément est aussi un de facilitateur des groupes d’épargne et de crédit à la DEDRAS. En plus, admis au concours de recrutement pour le journal, COMLAN Yao Clément suit les cours du journalisme à la Presse Universitaire dénommée « Journal Akowe » de l’Université de Parakou. Aussi, il est griot et conteur.

Il donne les cours de soutien en Anglais et en Français dans les maisons. Ses loisirs sont la lecture (surtout en Anglais et en allemand), le tourisme et la musique traditionnelle. Depuis 2012, il est orphelin de père.

TOGNIFODE Marlène_1TOGNIFODE Marlène: J’ai grandi à Godomey, à Ouidah et à Cocotomey. J’ai étudié l’archivistique et la documentation à l’Ecole Nationale d’Administration et de Magistrature (ENAM). Je suis archiviste-documentaliste au Centre de Recherche, d’Etude et de Créativité (CREC).Ce qui m’intéresse vraiment en entreprenariat est l’aide et le soulagement que nous puissions porter aux autres tout en gagnant notre vie à travers l’innovation faite dans la création de notre entreprise.

L’entrepreneur que j’admire le plus est Marie-Cécile ZINSOU, Directrice de la Fondation ZINSOU au Bénin. En 2005, elle a ouvert un espace gratuit d’exposition, aux normes muséales internationales. Depuis, elle a présenté vingt-quatre expositions, publié des livres, inventé des publications pour le jeune public et reçu des prêts importants : 64 Basquiat en 2007 ou encore les Regalia dahoméennes conservées dans les collections nationales françaises. Elle sort également de ses frontières en créant des expositions itinérantes qui circulent dans les villes du Bénin, de Belgique, des Etats-Unis et parfois même dans le métro parisien (Les Chasseurs Nagô du royaume de Bantè de Jean-Dominique Burton ont été exposés dans les stations Madeleine et Pyramides).

J’ai choisi de participer à ‘’Osez innover’’ parce que je voudrais innover pour combler les attentes et besoins des populations. La désignation ‘’Osez innover’’ donnée à l’entreprise organisatrice de la présente conférence a été aussi pour moi une incitation à l’innovation. De cette conférence, j’aimerais pouvoir tirer un ensemble de ressources précieuses à la restructuration de mon projet et à son aboutissement. Mon espérance est de pouvoir constituer un vrai réseau d’échange d’informations avec tous les participants à cette conférence et qu’ensemble, nous parvenions chacun à une belle fin : pour moi, celle de permettre à tous les enfants et jeunes du Bénin en particulier et de l’Afrique en général de réussir brillamment leurs études et leur vie par l’utilisation de ces nouveaux outils pédagogiques.

Dans le futur du Bénin, je me vois comme un entrepreneur dans le domaine de la production de nouveaux outils pédagogiques pour favoriser l’excellence scolaire et universitaire. Je voudrais permettre à une multitude d’enfants et de jeunes de réussir brillamment leurs études par l’utilisation de ces outils au Bénin et dans le reste de l’Afrique.

DEKPON Christian Marius_1DEKPON Christian Marius est un agronome qui a grandi à Cotonou mais a fait des séjours dans localités du Bénin principalement dans le cadre de ses études.

Une rencontre avec un ingénieur agricole retraité a été déterminante dans le choix sa formation en agronomie. Passionné par les TICS, il a démarré des cours en ligne dans le domaine d’autodidacte en informatique. Il est aussi facilitateur au sein d’une organisation de producteurs agricoles.

Il martèle que l’entreprenariat est la meilleure façon, à la fois, de réaliser ses rêves, de réussir économiquement et d’être utile à sa communauté. Il admire le jeune entrepreneur, AJ HOGE, qui a abandonné son travail très rémunérateur à IBM pour enseigner l’anglais après son échec dans l’enseignement conventionnel et qui a développé ses propres cours qu’il enseigne en salle et sur internet.

Il a décidé de participer à Osez Innover parce que cela rentre dans le cadre de sa vision et il pense que cette conférence pourra contribuer à l’atteinte ses objectifs actuels et futurs. Il attend par rapport à cette conférence d’être bien outillé (modèle économique, conception du produit ou service, agrandissement de l’activité et mesure de l’impact) pour réussir et se distinguer en entreprenariat social.

Son idéal est de voir une Afrique prospère comme le reste du monde ; avec un développement humain en harmonie avec le développement économique où les couches les faibles ont accès à l’énergie régulièrement et bénéficient de solutions technologiques qui améliorent leurs activités.

Pour lui, rester motiver, c’est se rappeler souvent ses objectifs ainsi que l’impact qu’ils apporteront et ne pas cesser de mener de petits pas dans leur direction. C’est également prendre quelques fois le risque d’aller au-delà de ses limites et de côtoyer des gens qui réussissent.

KPEDE Meric Jean Gillia_1KPEDE Meric Jean Gillia Je suis né à Porto Novo. J’ai grandi dans plusieurs localités (Avrankou, Parakou, Tchaourou, Copargo, Houéyogbe, Savalou, Sèmé Kpodji, Come, Porto—Novo) du Benin du fait de la profession de gendarme de mon père. Il était affecté chaque trois ans.

En ce moment je fais de l’élevage (pisciculture et aviculture). J’installe également de panneaux photovoltaïques.

J’ai choisi de participer à Osez Innover afin de partager les expériences des autres et les miennes. Mes attentes et espoirs à travers cette conférence est d’apprendre un peu plus et réaliser mes projets.

Ma vision pour le Bénin sera celle d’un pays émergent d’ici les 20 prochaines années. Pour l’Afrique, un continent prospère et cité dans le concert des nations.

LONKPAME K. L. Nathaneal_1LONKPAME K. L. Nathanael Né à Bohicon d’un père salarié mais aussi auto-entrepreneur passionné et d’une mère ménagère gérante de son restaurant, j’ai grandi dans le nord du Bénin où j’ai passé mes études primaires secondaire et universitaire. Déjà au contact de la création de richesse, j’ai été influencé par le développement d’idée dans la recherche d’une nouvelle source de revenus pour la seule envie de ne pas dépendre d’un patron et d’être autonome.

Outre mes études primaires et secondaires, j’ai passé 4 années à étudier l‘économie et les finances internationales à l’université de Parakou. Après mon année de maîtrise en science économique obtenu à l’Université de Parakou en 2011, et après ma soutenance, je me suis lancé après mainte réflexion dans l’enseignement secondaire avec pour titre de « professeur vacataire » dans la stricte envie d’avoir une première source de revenu que je peux utiliser pour développer d’autres.

Ayant déjà rédigé un court projet de vie, je me suis lancé dans la création d’entreprise en ligne qui ne nécessitait pas de gros moyens pour commencer. Je suis alors devenu depuis un web entrepreneur passionné depuis 3 ans bientôt. L’entrepreneur que j’ai le plus admiré et qui m’a prouvé qu’il ne fallait pas être né riche pour réussir et qu’on pouvait avoir tout ce qu’on veut de la vie c’est : CHRIS GARDNER.

Participer à des conférences du genre est l’un des moyens que tout entrepreneur devrait utiliser pour rencontrer des personnes qui partagent la même vocation et passion, pour se faire connaître et ainsi échanger.

Ma vision est de construire un nouveau Bénin. Une nouvelle génération capable de toucher à leurs comptes bancaires pour résoudre leurs problèmes, de ne jamais être obligé d’écrire la fameuse phrase « j’ai l’honneur » pour se voir refuser toute demande ni d’espérer un gouvernement qui changerait tout.

SESSINOU Fleur Auréol_1SESSINOU Fleur Auréole « Je veux entreprendre pour être autonome et indépendante financièrement mais surtout pour être libre : gérer moi-même mon temps pour le partager avec ma communauté. J’ai décidé de participer au programme Oser Innover pour installer une Galerie de perle afin de permettre aux enfants, aux adolescents et aux jeunes femmes en situation difficile de gagner leur vie et espérer à un avenir meilleur en s’appuyant sur les valeurs cardinales de la société. »

Fleur Auréole SESSINOU est une jeune femme activiste-engagée du Bénin. Elle est la Chargée de Communication à Give1project Bénin et est membre à Young Beninese Leaders Association (YBLA). Fleur a reçu le Trophée ‘’Top Talent Speech Category’’ pour le ‘’ Martin Luther King Junior Open Mic Night’’ organisé par le US Embassy Cotonou, en Janvier 2015. Passionnée des combinaisons, elle confectionne des bijoux à base de perles et de pierre (marque déposée : L’auréole Galerie des perles ®).

Fleur a un Baccalauréat série A1 au Collège Catholique Notre Dame de Lourdes de Porto-Novo, elle s’est inscrite à l’Université d’Abomey-Calavi, où elle a soutenu sa Licence en Secrétariat de Direction avec la mention très bien à l’ENAM. Elle soutien bientôt une maîtrise en Communication-Information à la FLASH dans la même Université.

Elle est actuellement en phase de pré-incubation dans le ‘’Startup Valley’’ du parc d’incubateurs de l’Université d’Abomey-Calavi pour la création d’une agence de communication.

MORA Timothée_!MORA Timothée: Il a grandi à Komiguéa, un village de l’arrondissement de Sirarou dans la commune de N’Dali. Son enfance est marquée par les allers-retours du pâturage avec les bœufs et les moutons avec l’un de ses oncles paternels. Soucieux du maintien de ses collègues à l’école, il a décidé de créer l’association des élèves de Tinré.

Socio-anthropologue de formation, Il travaille actuellement comme facilitateur auprès des ONG de Microcrédits (SIAN’SON et PADME) pour les femmes de Komigué. Il dirige également les travaux du champ de soja de l’ONG DIGNAFRIC à Parakou. Il est le promoteur d’une entreprise de production, de transformation et de commercialisation de soja.

Disposer de son temps, le gérer pour servir sa communauté est l’un des objectif le poussant à s’intéresser à l’entreprenariat. Il a admire le PDG de JNP qui est dans la même assemblée que lui.

Osez Innover lui offre une opportunité pour mieux investir dans le social. Pour lui, ce serait un grand plaisir de voir son nom parmi les lauréats afin de lancer son entreprise.

Dans l’avenir, il espère que son entreprise mettra à la disposition des personnes de toutes les couches sociales le soja de bonne qualité afin de résoudre l’équation de la malnutrition des enfants et de la sécurité alimentaire au Bénin, en Afrique et dans le monde.

TOTIN Henri_1TOTIN Henri Il est né à Abomey-Calavi, la ville francophone africaine la plus verte. Très tôt attiré par la vie active, il rejoint les recrutés de l’organisation internationale UNICEF en tant que délégué de la Croix-Rouge et second coordinateur de zone du projet « Enfants de rue ». Secouriste, major de sa promotion et détenteur du brevet national de premiers secours à base communautaire, ses expériences ont enrichie son parcours dans divers domaines sociaux.

Pétri d’expériences, il obtient deux BAC, série D en 2002 et série B en 2009 option Lettres-Sciences Sociales. Il détient une licence de Gestion des Projets et Organisations à l’Ecole Supérieure de Commerce et d’Administration des Entreprises du Bénin avec un master en cours.
Son rêve de devenir un acteur social de son pays à travers la promotion de l’emploi vert l’amène à créer, en 2010, son groupe: JEVEV AFRIQUE EUROPE CARAIBES.

Vu la montée exponentielle du nombre d’adhérents, il a demandé de l’aide à des amis pour officialiser le groupe qui est devenu en 2013, NGO YOUTH and GREEN JOBS for a GREEN ECONOMY en JEUNESSE ET EMPLOIS VERTS POUR UNE ECONOMIE VERTE (JEVEV).

Son activisme, ces multiples luttes, recherches et activités dans le domaine de la promotion de l’économie verte font de lui une personne ressource, ainsi il a été invité en tant que jeune expert de l’économie verte en Tunisie dans le Programme Economie-Verte en Afrique (P-EVA) en Avril 2015. Leader Mondial de niveau 5, il faisait partir de la génération ‘’trombone’’ une formation conduite par Van Duyse Entrepreneurial Leadership Institute sponsorisée par l’Ambassade des Etats-Unis d’Amérique.

Ses rêves à réaliser seraient de pouvoir appuyer les OEV (Orphelins et Enfants Vulnérables) à travers la promotion de l’auto-emploi vert et l’économie verte, réussir à faire respecter la faune et la flore au travers son amour pour la nature et des animaux et internationaliser son mouvement.

TAFA Houssainatou_1TAFA Houssainatou: J’ai grandi dans la commune de Pèrèrè. Durant mon adolescence, j’ai été sidérée quant à la manière dont ma mère arrivait à émerger dans son commerce. Ceci m’a donné l’envie de m’y mettre un jour dans ce domaine. En ce qui concerne l’influence que j’ai eu en éducation, il s’agit de l’expérience de mon directeur d’établissement qui malgré son métier d’enseignant, s’est lancé dans un domaine secondaire qu’est le commerce. ceci m’a beaucoup impressionné et à suscité en moi l’envie de l’imiter un jour.

Aujourd’hui, l’Etat n’a plus la capacité d’embaucher tous les diplômés qui sortent des universités, écoles et autres d’où la nécessité de s’auto employer. L’entrepreneur que j’admire le plus est l’industriel Béninois Jean-Baptiste SATCHIVI, PDG du groupe CDPA Agrisatch.

J’ai choisi de participer à Oser Innover parce que ce programme me permettra d’approfondir mes connaissances en matière d’entreprenariat, de développer mes capacités à mieux créer et gérer notre entreprise et avoir du financement.

Ma vision pour le Bénin est : faire du Bénin un pôle de création de richesse, d’attractivité basée sur les activités communautaires dans un environnement favorable aux investissements. Notre vision pour l’Afrique c’est de participer à l’éradication du chômage des jeunes grâce à la création d’entreprises sociales.

DAIGNON Kouêchi Prudence_1DAIGNON Kouêchi Prudence J’ai grandi à Cotonou. J’ai étudié la gestion des entreprises à l’Institut Universitaire de Technologie de Parakou et en ce moment je suis farm manager sur mon exploitation de 13ha à Parakou où j’envisage atteindre d’ici 2020, 10.OOO poules pondeuses.

J’ai toujours aimé les challenges ainsi que la créativité et c’est en cela que je m’intéresse à l’entrepreneuriat. J’ai une grande admiration pour Henry FORD. J’ai choisi de participer à Osez Innover afin d’améliorer mes compétences en entrepreneuriat et améliorer mon réseau social. Je vois en cette conférence la possibilité de pouvoir réalisé mes rêves.

Pour le BENIN et l’AFRIQUE, je veux être un agent de développement par la mise en place d’une puissante plate-forme d’affaires à travers un fort réseau commercial, social et institutionnel. Je reste motiver grâce à la foi que j’ai en mes compétences et ma capacité de grandir face à l’épreuve et l’adversité.

FAGNON Josiane Christelle_1FAGNON Josiane Christelle: J’ai passé mon enfance à Cotonou précisément à Ste Rita. A cet âge j’étais sidérée par un opérateur économique et donc mon objectif était d’avoir mon entreprise et de la gérer afin d’exprimer tous mes désirs. Quant à mon éducation familiale, religieuse et scolaire elles étaient impeccables. Puisqu’elles m’ont préparé à ne compter sur personne que sur moi-même autrement bien faire un travail qui t’a été confié.

Je fais le droit des affaires et je compte me spécialiser dans le droit de l’entreprise ou commercial puisque je vise de faire le commerce international Je suis convaincue que l’entreprenariat est le seul chemin qui puisse me permettre d’atteindre mon objectif. L’entrepreneur national que j’admire le plus est Sébastien AJAVON.

Du tréfonds de mon cœur avec mon projet j’en étais convaincu que cette conférence, Osez Innover, constitue une opportunité qui m’aiderait non seulement à développer des aptitudes pour bien rédiger une idée entrepreneuriale selon les normes américaines mais aussi à être financée, suivie par les initiateurs. Que ce pays en voie de développement, le Bénin, puisse finalement connaitre le développement.

OTCHOUN Hartmann_!OTCHOUN Hartmann Je suis de Dassè Zoumè. j’ai grandi dans la commune d’Abomey-Calavi (Bénin). Les plus grandes influences dans mon adolescence et éducation : La Religion et la spiritualité, la grande sociabilité et l’amour du prochain, le respect des devanciers. Je n’oublie pas le goût du travail bien fait, la débrouillardise de circonstance, l’esprit de créativité, d’ambition et de vision.

J’ai étudié les sciences du langage et de la communication, le marketing et l’entrepreneuriat. Depuis 2003, j’enseigne les Techniques Commerciales dans les complexes scolaires privés d’enseignement technique et professionnel. Au besoin, je fournis en freelance junior, des prestations de communicateur-conférencier, Analyste et coach marketing, Formateur et thérapeute marketing au profit des très petites entreprises(TPE) et des Petites et Moyennes Entreprises-Petites et Moyennes Industries (PME-PMI).

Mon intérêt pour l’entrepreneuriat réside dans le fait que c’est un moyen pour réduire le chômage, la pauvreté et amorcer un développement durable. J’admire plusieurs entrepreneurs que sont : Valentin Agon, Hermann Cakpo, Edgard Guidibi, Sébastien Adjavon, jean –Baptiste SATCHIVI.

J’ai choisi de participer à Osez Innover Bénin 2015 dans le but d’une part de montrer aux jeunes que la fameuse citation qui dit «Le commerce est l’art de faire la différence, la publicité est l’art d’être différent » peut être utilisée dans un esprit social quand on veut être leader ou acteur de changement et d’autre part de rendre service à mon pays et être reconnu comme un éveilleur bienfaiteur par les innovations que j’apporte en améliorant la qualité de vie dans mon pays pour la construction d’une société harmonieuse. Je veux profiter de cette conférence pour nouer des partenariats avec des donateurs.

Ma vision pour le Bénin et l’Afrique est d’améliorer la condition matérielle des jeunes quelles que soient leurs caractéristiques personnelles et leur position géographique pour leur apporter la confiance, l’espoir et le succès.

GNONLONFOUN Zinsou Yvon_1GNONLONFOUN Zinsou Yvon J’ai grandi à Calavi, mon adolescence a été en grande partie marquée par la musique, les sorties en groupe avec mes camarades. Mon éducation tient sur le travail propre et bien fait.
J’ai étudié la Gestion d’entreprise en Option Administration et gestion des ressources humaines. En ce moment je suis les cours du soir en Master 2 dans la même filière.

L’entreprenariat est la réponse sûre au chômage. L’intérêt est que l’on crée de la richesse en s’enrichissant de plus elle vous procure de l’indépendance. ADJAVON Sébastien est l’entrepreneur qui m’inspire.
L’entreprenariat est la seule voie de réalisation de soi qui me convient le mieux. J’ai choisis de participer à Osez Innover car le programme va me permettre de réaliser certainement mon plus grand rêve, celle de créer ma propre entreprise.

Ma vision pour le Bénin est qu’il soit à l’image l’Afrique du Sud d’ici un demi-siècle. L’Afrique doit progresser vers les Etats Unis d’Afrique avec une monnaie africaine, une armée.

BIO SINGOU SABI Aboudou-Fadel_1BIO SINGOU SABI Aboudou-Fadel J’ai grandi dans plusieurs localités des départements du Borgou et de l’Alibori parce que mon père est un directeur d’école. Pendant mon adolescence, ma mère était une commerçante. Et ma plus grande influence est la manière dont elle a pu gérer la maison et en même temps ses activités. Comme le disait un adage « la charité bien ordonnée commence par soit-même ». Etant un éducateur à cette période, mon père exigeait à ce que je sois un exemple à suivre pour les autres élèves dont il est éducateur.

J’ai étudié la Géographie. Et présentement je prépare ma mémoire de fin de formation de en licence à l’université de Parakou. Au Bénin, la plus grande majorité des étudiants qui finissent leurs études se trouve confronter au problème de chômage. Ayant fait ce constat et ne voulant pas se trouver dans les mêmes situations que les autres étudiants j’ai pensé que ce serait mieux que j’entreprenne quelque chose. L’entrepreneur que j’admire le plus est Jean-Baptiste SATCHIVI, le PDG du groupe CDPA Agrisatch.

J’ai choisi de participer Osez Innover parce que les activités d’Osez Innover peuvent m’aider dans la concrétisation de mes ambitions. Pour la conférence j’espère qu’elle me permettra de mieux comprendre le concept de l’entreprenariat social et aussi me permettra de clarifier et de mettre de l’ordre dans mes idées concernant l’entreprenariat.

Pour mon pays le Bénin, ma vision est qu’il soit d’ici une décennie l’un pays des pays d’Afrique où le chômage est moins important et que je sois l’un des acteurs de cette baisse du chômage.

MONDA Fréjus Pierre_!Fréjus Pierre MONDA Je réside à Godomey au quartier Dekoungbé. J’’ai fréquenté l’école primaire privé St Bertin de Dekoungbé où j’ai obtenu mon CEP (Certificat d’Etudes Primaire en 2000) et le Baccalauréat série C au collège Ste Félicité de Godomey en 2007 .Mes grandes influences étaient la rigueur que me mettaient mes parents et maîtres m’obligeant à rechercher l’excellence et à donner le meilleur de moi-même dans mes études .J’étais un passionné des calculs et mathématiques dès mon entrée au cours élémentaire CI.

J’ai étudié l’informatique et les réseaux télécoms .Actuellement, je suis l’assistant du responsable informatique du centre CREC, Centre de Recherche d’Etude et de Créativité, installé à Godomey par les pères Jésuites
J’ai postulé à Osez innover afin de faire concrétiser mon idée d’entreprise, un projet environnemental qui consiste à la transformation et la revalorisation de nos déchets ménagers .Et j’espère réellement approfondir et améliorer cette idée afin de pouvoir évoluer vers sa phase de mise en exécution proprement dite.

Je rêve réellement d’une part d’un Bénin véritablement développé où l’intérêt national prime sur l’intérêt personnel afin d’offrir un environnement prospère aux entreprises du pays. Et d’autre part d’une Afrique paisible et réellement indépendante où règne moins de conflits politiques à travers un réel changement de mentalité orientée vers la prospérité partagée dans les systèmes de gouvernances politiques.

YANCLO Melchior Dègnon_1YANCLO Melchior Dègnon: J’ai grandi à Parakou. J’ai étudié, l’économie option/spécialité analyse et politique économique. S’il m’est permis de dire qu’entreprendre, c’est commencer par faire une activité, je dirai que ma mère est celle qui m’en a donné le goût. Vérome Mankou est l’entrepreneur que j’admire. Tout d’abord pour sa jeunesse et son envie de mettre l’Afrique au cœur des TIC. Le Steve Jobs africain comme l’appelle certains est le symbole qu’on a d’énormes potentialités chez nous.
Il y en a plein d’autres qui chaque jour ont des idées, les mettent en marchent et deviennent enfin des icônes c’est le cas de Thione Niang (Give1Project), Larry Page et Sergey Brin (Google), Nasra Malin (NationLink), Hemant Sahal (CALLMAT).

« Le projet est le brouillon de l’avenir. Parfois, il faut à l’avenir des centaines de brouillons. » Selon Jules Renard. Pour continuer à vivre différentes réflexions et connaissances, j’ai jugé utile d’adhérer à ce projet, car toute occasion est une porte ouverte pour le succès. Cette conférence est une belle et nouvelle occasion d’acquérir des expériences, des relations et une pépinière d’idées à faire germer.

Mon rêve pour le Bénin est qu’il soit une plateforme vivante d’idées novatrices pour le bien-être de tous (que ce soit sur le plan de la santé, de l’éducation, du divertissement et dans tous les autres secteurs d’activités). Mon rêve pour l’Afrique, notre continent à tous est qu’il soit à nouveau le continent MÈRE (émergentes ressources mise en réseautage). Pour poursuivre ma vision, je reste toujours positif et j’essaie à chaque occasion d’entreprendre quelques initiatives pour y parvenir.