Les Technologies Vieillottes de l’Avenir

Aux États-Unis, je pensais, que la radio est une technologie vieillotte, du même domaine du CD et VHS. Dans une société alphabétisée qui travaille dans une économie des services, il n’y a pas le temps à écouter le journal. Par contraste, on parcourt les articles ou regarde les images.

Par contraste en Guinée, le citoyen moyenne ne peut pas lire, et mêmes leurs compétences français, la langue officiel du pays, sont souvent manquants. Mais le besoin et l’importance de l’actualité existe toujours. Bien sûr, la radio ne semblait plus impertinente.

Chez nous, il y a quatre radios FM disponibles, mais seulement deux sont locales, et seulement une est locale et privée. En montrant le journal local, national, et international en Français et en Pular, cette radio est parmi des rares lieux pour le discours civil et le bavardage local. C’est difficile d’exagérer son importance.

Malheureusement, je ne peux pas dire que elle est fantastique. Il y a des semaines entières quand la Radio est complétement en coupur. Malgré tout, elle est vitale pour la communauté locale, et on espère qu’elle sera toujours réussissante.

En Inde, des journalistes utilisent des autres technologies au but de surmonter les problèmes similaire de la distribution du journal local. Une technologie, CGNet, utilise les appels des résidents locaux pour préciser du rapportage. Les résidents appellent le service et donnent un rapport verbal, ensuite des journalistes professionnels vérifient et modifient le contenue. L’actualité est mise à la disposition de n’importe quelle personne qui appel le service.

Cette technologie est une solution parfaite pour les locaux similaires que ma ville, où la langue locale est un moyen de communication importante et où beaucoup de monde ne lit pas. Tout ce qui reste est un entrepreneur dynamique et compétent qui peut transformer cette opportunité en une solution durable.

-Ibrahima Diallo (Abraham Chen)