L’empathie, la Génèse du Changement

L’une des choses les plus importantes que mon séjour en Guinée m’a apprises est que nous ne devons pas négliger ou tolérer les frustrations dont nous avons tous l’expérience quotidienne. Quand les choses ne sont pas comme vous pensez qu’elles devraient être, il faut prendre des mesures. Je l’ai appris grâce à l’initiative de nos entrepreneurs dynamiques et des histoires de nos mentors guinéens à succès. Mais j’ai aussi appris qu’il faut rester conscient des problèmes qui persistent parce que ceux qui en sont les victimes, moi y compris, deviennent insensibles à leurs propres tragédies. Ce mécontentement doit être l’étincelle du changement qui peut nous aider à créer un avenir meilleur.

Ceci est une leçon que j’ai essayé de retenir depuis l’année de mon Baccalauréat en Amérique. Une frustration que j’ai vécue depuis le début de mon programme universitaire est ce manque d’initiative parmi mes camarades. Je sais que mes collègues et moi sommes intéressés à faire des choses tangibles; comme la création et le développement de la prochaine grande application, ou aller à l’introduction en bourse de la prochaine grande affaire à succès. Mais jusqu’à présent, je n’ai pas encore vu mes camarades utiliser ces frustrations comme piédestal à l’action. Donc, j’ai commencé à le faire et j’ai essayé d’organiser mes pairs pour essayer de les aider à concrétiser leurs rêves et créer des prototypes afin de les réaliser.

Cela s’est avéré être difficile. Je vais par exemple organiser une réunion, et les gens vont venir, mais pour faire quoi exactement? Là est la question. Beaucoup de gens viennent juste par curiosité. D’autres viennent chercher une idée d’entreprise qui pourrait les inspirer. Mais que faire si tout ce que je peux offrir sont des idées qui m’inspirent ?

C’est un peu comme si nous avions tous des variantes du même désir, mais nous avions du mal à trouver le même langage qui peut nous mener à l’action. C’est un véritable défi entrepreneurial auquel chaque organisation doit faire face. Comment pouvons-nous obtenir que tout le monde puisse s’impliquer ? Comment pouvons-nous les engager pour la cause qui nous passionne si profondément ?

Je n’ai pas de réponses claires, mais je sais que cela commence par se mettre à la place de ceux que vous voulez recruter à votre cause. Lorsque Osez Innover utilise le processus “Design Thinking” dans ses formations, le sujet de l’empathie revient souvent avec nos utilisateurs finaux. Comment les clients ou bénéficiaires vont connaître ou utiliser le service ou le produit ? Mais l’importance de l’empathie ne se limite pas à l’intersection entre le client et l’entreprise. C’est une pratique qui doit être intégrée dans les éléments constitutifs de toute l’équipe dans le but de faire avancer les choses de manière productive.

Je me réjouis pour une autre semaine passionnante vers l’apport de nouveaux changements. Je vais essayer de tenir cette nouvelle leçon chère à mon cœur. Si vous souhaitez organiser les gens à utiliser leurs frustrations comme la sève de leurs actions, vous devez initialement trouver un langage commun pour communiquer cette empathie. Je suis inspiré de savoir qu’autant de nos entrepreneurs et de membres de l’équipe de la Guinée et du Bénin ont déjà pris cette leçon à cœur.

Abraham Chen est le fondateur et trésorier du Conseil d’Administration de Osez Innover. Il suit actuellement un MBA / MS en design d’innovation de l’école de commerce Kellogg School of Management (département MMM). Abe croit que tout le monde devrait avoir la chance d’atteindre son plein potentiel. Vous pouvez le joindre à abraham@daretoinnovate.com