Le Rêve de la Couture Africaine

Jusqu’à récemment, je ne possédais pas des habits africains. Bien que beaucoup d’autres volontaires du Corps de la Paix en Guinée les aiment beaucoup, et soient très fiers de leurs pièces africaines, j’étais content de porter ma collection des t-shirts américains.

Mais quand j’ai quitté ma ville, l’un de mes souvenirs que j’ai emballé soigneusement était une robe Peul traditionnelle de la couleur indigo. J’ai reçu la robe comme cadeau de mon bureau, et ils m’ont également acheté un kufune, un type de chapeau blanc avec des dessins verts et oranges. Ils m’ont même mené au cœur du marché central pour choisir des sandales de cuir créées à la main à Labé. Ce n’est pas une tenue que je porterai souvent, mais ça représente une culture et une histoire que je suis venu à connaître et à aimer.

Ce genre d’habits n’est pas souvent porté par des Guinéens sauf pour des événements spéciaux. Influencée par les films occidentaux et la culture européenne, la jeunesse guinéenne préfère les mêmes t-shirts et jeans qu’on verrait aux Etats-Unis. Au bureau, les hommes portent « business casual ». C’est seulement les femmes qui portent souvent les tissues des fabriques brillants typiquement africains.

Mais Wiatta Thomas, une de mes amies, et une coorganisatrice de la Conférence Osez Innover, est en train de préserver des aspects de l’esthétique ouest-africaine à travers RevCHIC, une entreprise qu’elle a lancée avec un groupement des artisans locaux. Même si Wiatta a grandit aux États-Unis, sa famille est libérienne et elle sent des liens étroits avec la région. Elle aimait toujours les modes africains et la couture, mais elle comprenait aussi que les modes et tissues traditionnels ne sont pas toujours bien apprécié par les jeunes africains. Dés qu’elle est entrée au Corps de la Paix en 2011, elle avait déjà formulé son rêve de mettre en place une édition africaine de H&M ou Forever 21.

RevCHIC cible à créer des habits abordables de la mode Afropean or Afropolitian. Les habits de la mode Afropean or Afropolitian sont des tenus occidentaux de tissue Africain. Le résultat est à la fois contemporain et africain. La première pièce africaine que j’ai achetée est une veste athlétique de RevCHIC, et elle est un exemple parfait de cette tendance. Créée pour et porté par l’équipe nationale guinéenne du football, cette pièce a un extérieur de Bazan, un tissue de Mali Bamako, qui était teinté avec de l’encre indigo. Sa coupe est confortable et athlétique avec une fermeture à glissière et d’un capuchon. Elle est réversible et l’autre côté est fabriqué d’un tissue de dessins vives.

Il y a beaucoup de petites boutiques en Afrique de l’Ouest qui vendent de la mode Afropean ou Afropolitian, mais le plus souvent, elles ciblent les clients d’un revenu plus élevé. Par contraste, RevCHIC cible à créer des habits qui sont accessible pour les Africains de la classe moyenne en achetant des tissues en gros, et en formant les tailleurs locaux à travailler ensemble pour produire en masse. L’entreprise servirait, alors, une mission sociale de créer de l’emploi et la création d’une marque africaine.

Wiatta estime qu’avec ses modes « hip » et son ambiance africaine, RevCHIC a un bel avenir en Afrique de l’Ouest où les populations sont plus jeunes. 61% de la Guinée, par exemple, est entre les âges de 15 à 35 ans. Dans un autre article de ce blog, nous avons vu que les nouvelles modes peuvent être exploitées pour le développement entrepreneurial, et Wiatta est convaincu qu’une classe moyenne en pleine croissance va également faire élever la demande des produits de RevCHIC.

Mais RevCHIC doit aussi surmonter quelques défis intimidants. Plus immédiatement, Wiatta aide RevChic au niveau de qualité. En Guinée, la grande majorité de tailleurs travaille individuellement ou dans les petits ateliers. Ils n’ont pas l’habitude à travailler ensemble aux mêmes standards. En plus, à cause de sa jeunesse, RevCHIC n’avait pas eu l’opportunité d’exploiter les prix réduits des achats en gros.

Le « Rev » en RevCHIC vient des mots Rêve, comme un rêve pour l’avenir, Révolution, comme une révolution de la couture africaine, et Revitalisation, comme la Revitalisation du secteur artisanal guinéen. Mais pour moi, RevCHIC transcende la couture. RevCHIC s’agit d’une tentative à créer une entreprise Ouest Africaine qui influence la façon que les esthétiques locales sont perçues et consommés, une reprise de l’identité des jeunes, et une initiative qui intègre et exploit l’occidental au but de créer des œuvres uniques, contemporains, et accessible.

-Ibrahima Diallo