Deviens « l’entrepreneur endurant» !

Comme si l’entreprenariat en soi n’était pas quelque chose d’assez difficile, être un entrepreneur dans un environnement politique instable est le genre d’événement qui te donne envie de commencer à te promener avec ton CV dans ton sac. Mais laisse moi te surprendre, cette situation peut bien devenir la meilleure des choses qui puisse t’arriver ; car les meilleurs des entrepreneurs sont ceux là qui trouvent les opportunités dans les difficultés.

J’entends et je ressens le scepticisme qui s’éveille en toi. L’instabilité politique est synonyme d’instabilité économique qui rime également avec instabilité sociale, 3 choses primordiales qui garantissent l’épanouissement de toute entreprise et tout marché. Mais avec cette instabilité, tu te demandes quelles opportunités s’offrent à un(e) jeune comme toi lorsque les populations s’en veulent et s’entretuent parce qu’elles ne viennent pas d’une même ethnie ou ne votent pas pour le même leader politique? Pourquoi prendre le risque d’entreprendre quand les banques, les populations, les étudiants, boutiquiers ou fonctionnaires sont constamment en grève ou en protestation? Comment grandir tes affaires si tes ventes sont en baisse et tout le monde (investisseurs locaux et étrangers) ont peur d’investir? Comment pourra-tu démarrer une affaire si les ressources primordiales te permettant de commencer sont rares ou inexistantes?

Toutes ces questions sont des choses normales qu’un entrepreneur normal se demande. Mais si tu veux survivre et t’en sortir lorsque les temps sont durs, tu dois modifier ta perception de ta personne, de tes affaires et de ton environnement.

Je te donne un exemple. En 2011 j’ai crée le premier site agrotouristique de Guinée, le Village Agrotouristique Hadja Ballou (VATHABA). Un domaine agricole avec des activités agro-industrielles, d’élevage et une offre touristique indépendante et interdépendante. Le développement de cette activité dépendait des deux secteurs qui sont l’agriculture et le tourisme. A la fin de 2012, j’ai officiellement lancé le site en comptant sur un flux réguliers de touristes expatriés et des guinéens avec hauts revenus. Dans mon analyse, je n’avais pas prévu que le retard dans l’organisation des élections législatives et les désaccords sur le code minier auraient eu des effets si drastique sur mon chiffre d’affaire prévisionnel.

L’instabilité sociopolitique qui a suivi n’a donc fait que contrarier mes prévisions. Peu ou pas de touristes et des prix de transports élevés, sans parler des risques de mévente et pourriture des produits agricoles lors des périodes de grève, ville morte, marche, etc. Cela m’a donc obligé à changer de stratégie. Je me suis posé la question comment j’allais faire survivre cette jeune entreprise ; qui avait tant de potentiel, mais avait pris naissance au même moment où mon pays traversait un passage obligé de son histoire ? C’est alors que j’ai décidé de me focaliser sur la production agro-industrielle et la promotion de l’entreprenariat jeune dans les secteurs de l’agriculture, le tourisme, l’artisanat et la culture, pendant que je modifie mon offre touristique afin qu’il soit plus axé sur les guinéens à haut revenus et de la classe moyenne et l’organisation et/ou la réception de conférences, formations et séminaires sur le site. Cela aussi nécessitait de nouveaux investissement, mais cette fois-ci, j’avais l’assurance que peu importe dans quel sens la situation sociopolitique irait, mon entreprise survivrait. Donc en focalisant mes efforts et mes ressources sur la production industrielle, je produit en quantité et réduit mes coûts de production en améliorant mes techniques. Ainsi je peux réduire mes prix de ventes et toujours faire un bénéfice décent tout en écoulant aisément mes produits. En encourageant les jeunes, comme toi à s’investir dans les métiers de l’agriculture, le tourisme, l’artisanat et la culture, je me crée de nouveaux partenaires afin que le moment venu, lorsque l’environnement sera stable et paisible pour le développement du tourisme, j’aurais un réseaux d’acteurs et de collaborateurs qui me connaissent et connaissent mon entreprise. En ciblant les Guinéens et l’organisation de rencontres formelles (formations, conférences, séminaires, etc.) je suis certain, même en période de conflit, de pouvoir héberger ou accueillir des rencontres de médiation ou de maintient de la paix, ou lorsque les choses se calmeront, je serais parmi ceux qui n’ont pas attendu le calme pour avancer.

Dans les moments difficiles, tu dois être, penser, parler et agir différemment de tous les acteurs du marché. Dans les moments difficiles tu dois être plus créatif, courageux, implacable, audacieux et savoir prendre des risques calculés. C’est cela la mentalité d’un entrepreneur endurant. Le genre d’état d’esprit qui voit le fruit avant l’arbre ou le pain avant la farine.

Si cela veut dire qu’il te faut changer de secteur, diversifier tes activités, trouver des collaborateurs plus tenace et ferme, vendre ton entreprise, mettre en congé technique certains employés, aller vers d’autres territoires ou baisser ta marge de profit ; fais le ! Mais la seule chose que tu ne peux pas, dois pas et ne devrait pas faire, c ‘est de faire comme tout le monde et passer ton temps à te plaindre, critiquer, et râler partout que les choses ne vont pas bien et que rien ni personne ne pourront changer cela. Ça c’est la mentalité des « entrepreneurs faibles, faux et bientôt en faillite ».

Dans les moments difficiles, tu dois être la solution ou en faire partie. Cela te donnera un grand avantage sur le marché, car il fera de toi aux yeux de tes clients, partenaires et de tes proches, l’une des rares personnes qui voit et partage la lumière quand tout et tout le monde est dans le noir.
Alors vas-y et profite de l’opportunité que cette situation politique offre avant qu’elle ne change ; car tu dois garder à l’esprit qu’elle changeras. Pour le bien ou pour le pire, elle changera. Mais si tu es un entrepreneur endurant, peu importe l’environnement, tu t’adapteras.

Mr Vathaba est un entrepreneur, un investisseur, et un coach motivateur et inspirateur pour les futurs leaders et les grandes personnalités. Il est également le fondateur du 1er site agrotouristique de Guinée (Vathaba Agro Touristic Resort of Guinea) et Directeur Marketing & Communication de La ferme Intégrée et organique FABIK.