Dans Ses Propres Mots…

Le post suivant était écris par un de nos gagnants de la compétition d’Osez Innover 2013. Il avait lancé un centre d’appui aux élevés à Dalaba, Guinea.

Je m’appelle Barry Amadou II, je suis né à Dalaba (République de Guinée) où j’ai fait mes études primaires et secondaires. Diplômé en droit public du système classique (Master), j’ai étudié à l’université René Lévesque de Conakry.

Tout a commencé à Dalaba, dans ma ville natale. J’ai eu l’opportunité de participer à la formation en Entreprenariat Social organisée par le Corps de la Paix. Ca a été une très grande chance pour moi.

Par la suite, après un test, j’ai été retenu dans un groupe de 21 personnes. Et c’est ainsi que je suis parti pour Kindia, dans le but de suivre une deuxième formation à la ferme FABIK (Kondeyah). A la fin de cette formation, le Corps de la Paix m’a soumis à une épreuve qui consistait à concevoir un plan d’affaire pour la création d’une entreprise à vocation sociale. C’est ainsi que j’ai eu à concevoir un plan dont l’idée directrice était de créer à Dalaba un centre d’appui aux élèves : « la Source du Savoir ». Environ quatre semaines plus tard, je suis reparti à FABIK pour confronter mon projet à ceux des 21 autres participants.

Le jour de la délibération, j’ai entendu pour la première fois de ma vie une nouvelle qui m’a mis dans un état hors du commun. En effet, j’ai été désigné comme l’un des premiers gagnants parmi les 21 participants. C’était un jour vraiment merveilleux pour moi.

J’avoue que le mouvement d’Osez Innover m’a offert un grand départ sur le chemin de l’avenir car, grâce a lui, aujourd’hui ma jeune entreprise, « La Source du Savoir » a vu le jour et elle commence vraiment à avoir un élan considérable. «La Source du Savoir » a ouvert ses portes le 15 janvier 2014 et a enregistré à ce jour 34 élèves inscrits (du primaire au lycée), et les gens continuent de venir pour profiter de mon service.

J’ai vraiment aimé l’approche d’ «Osez Innover » car j’ai reçu une formation très mature en entreprenariat social. J’ai pu découvrir des personnes venant de tous les horizons du pays, et j’ai en plus eu la chance de rencontrer de grandes personnalités telles que l’Ambassadeur des Etats-Unis, la Directrice du Corps de la Paix, des Ministres ainsi que des grands entrepreneurs, l’occasion de prendre les premiers contacts pour construire un réseau de relations très fiable et vraiment utile. Cela est vraiment gratifiant de pouvoir parler, manger et vivre parmi toutes ces personnes.

Depuis ma participation à cette compétition, ma vision a vraiment changé car j’ai appris à ne plus compter sur l’Etat ou sur quelqu’un d’autre. A partir de là, je travaille pour moi-même, je suis mon propre patron et en plus j’emploie trois salariés pour le moment.

L’ouverture de cette entreprise à Dalaba, a été une idée très salutaire vis-à-vis des citoyens de la ville, dans la mesure où ils ont vu que mon idée contribue à faire des élèves de Dalaba des jeunes mieux outillés pour leur avenir. Je pense même à partir de l’année prochaine étendre cette entreprise à l’ouverture d’une garderie d’enfants car le besoin existe au sein de la société en la matière.

Partant de ce contexte, je vois l’avenir de cette entreprise ainsi que celui du mouvement « Osez Innover » qui l’a accompagné, très positivement.

Que Dieu bénisse le Corps de la Paix ;
Que Dieu bénisse l’Amérique ;
Que Dieu bénisse les Américains
et le reste du monde.

– Barry Amadou II