Confiance Constructrice

Cette semaine, La fondation d Bill et Melinda Gates a publié son plan stratégique qui envisonne la fin (ou presque) de la pauvreté partout le monde. En effet, elle prédit, de façon audacieuse, qu’en 2035, il n’y aura presque plus des pays pauvre, partout dans le monde. Le ton de ces affirmations est consciencieusement congratulatoire, et contredit ce que la Fondation croit être un pessimisme injuste sur l’efficacité de l’aide et l’avenir des pays pauvres. Selon la Fondation, ces affirmations sont des « mythes » sur la pauvreté et le développement mondial qui sont promu par les critiques qui sont avide de souligner les échecs et les problèmes de l’aide pour les extrapoler au secteur entier.

En tant que membre du Corps de la Paix en Guinée, je vois souvent ces échecs de l’aide et du développement ; alors, je comprends la vérité poignante de ces narrations négatives. Comme nous avons déjà mentionné même les entreprises sociales peuvent encourager les systèmes qui facilitent la corruption et les dépendances malsaines.

En même temps, c’est difficile de nier les faits présentés par la Fondation de Bill et Melinda Gates, y compris l’émergence d’une nouvelle classe des nations à revenus moyens, et une croissance impressionnante des revenus des Africains durant les 15 dernières années. Selon la Fondation, la plupart de ces pays vont continuer à se développer.

De plus, j’apprécie beaucoup la perspective optimiste de la Fondation. La peur et la frustration, comme celle provoquée par les critiques, sont souvent des catalyseurs du changement destructif. Cette réorganisation qui chercherait à corriger un système plutôt qu’à proposer quelque chose de complétement nouveau ou différent. C’est à travers l’optimisme et la foi qu’on propose et mène les solutions originales.

La Guinée est un pays plein des frustrations et des problèmes légitimes, mais le mouvement d’Osez Innover, encourage ses participants à voir les opportunités dans les frustrations. Un manque du courant est une opportunité de créer une entreprise qui fournit du courant à partir des panneaux solaires. Une absence de diversité des entreprises Guinéennes rend le marché mûr pour l’entrepreneur innovateur. Lors que nous regardons l’avenir de la Guinée, nous savons que beaucoup de défis persisteront mais négliger les opportunités inhérentes de ces obstacles est un autre échec.

Je ne propose pas l’adoption de l’orgueil, mais plutôt la foi nécessaire pour l’imagination et la confiance constructive. Pour moi, la perspective que la Fondation de Bill et Melinda Gates a souligné, en affirmant que nous avons besoin de la même foi en l’avenir du monde, est celle que nous essayons d’instiller dans la génération prochaine des entrepreneurs guinéen. Il y aura toujours des questions et des doutes légitimes sur le chemin que nous prenons, mais nous ne devons pas les laisser nous empêcher de trouver une perspective optimiste à fin d’essayer une solution courageuse et innovatrice.

-Ibrahima Diallo